Lâche la maison pinterest, la mère!

Lâche la maison pinterest, la mère!

Lâche la maison ‘’Pinterest’’ La mère. La soucoupe dans un coin, la vielle chaise berçante de mamy dans l’autre. Le cadrage de porte de ta salle de bain est maintenant joliment agrémenté par un Jolly Jumper. Ton set up de cuisine, composé de modèles de chaises différentes, est désormais complété par la Cadillac des chaises hautes (ce qui veut dire beaucoup trop grosse). Puis la table. La table pleine de traces de doigts, avec toujours une pile de bavettes ou de petites débarbouillettes en attente d’être plier sur l’un des coins.

Ah mais il y a aussi le salon. Si tu es une des chanceuses comme moi, qui n’a pas de pièce supplémentaire ou de deuxième salon pour faire une salle de jeu, ton havre de paix est désormais une salle familiale multifonction. Des 40 mille jouets qui vont du 0 à 12 mois (parce que tsé un bébé ça évolue vite, faut le stimuler suffisamment !) à tous les bonhommes, blocs et bricolages du 3 ans. Un tapis puzzle par terre pour le plus jeune, une table plus haute pour le plus vieux (ronde ou si elle est carrée, avec ptits plastiques anti pétage de yeule). La table du salon ne sert plus à déposer magasines et verres de vin mais à camoufler les paquets de serviettes humides et de couches dont tu as besoin pour être fonctionnel. Oublis les belles plantes niveau sol et tout ce qui a le mot ‘’verre’’ dedans. La vraie vérité : c’est que la majorité des gens que tu suis sur les réseaux sociaux, qui se sont pourvus de marmots et qui post de magnifiques photos de leurs intérieurs, prennent et reprennent 30 fois une prise avant qu’elle ne soit parfaite. Ils prennent le temps de bien ranger et nettoyer une pièce avant de la photographier. Si le reste de la maison est un réel capharnaüm, tu ne le sauras jamais. Même chez Marilou ça doit être un peu le bordel des fois. Alors enlève-toi cette pression là tout de suite. Je sais de quoi je parle. C’est ça mon métier ; la décoration. Pis je peux te jurer que je ne passerais pas dans un magasine demain depuis que j’ai des enfants. Et tu sais quoi? Ce n’est pas grave. Chez moi, c’est chaleureux. Rien n’est vraiment à sa place et ce n’est pas toujours impeccable. Mais c’est vivant. Les petites imperfections de ma maison, les traces de doigts, les marques de crayons ; ça raconte une histoire. Et pas n’importe laquelle. La nôtre.

Tu sais, il y a moyen de faire quelque chose de beau et de fonctionnel sans viré folle. Tu vas avoir tout le temps qui faut quand ils auront 15 ans, que tu seras dont la mère la plus fatigante au monde, pour remettre ta maison digne d’un compte instagram de designer.

Folie passagère
Notre petit capitaine de l'implication. Elle est dans tout, sur tout et lit tout. Maman, femme de tête et geek à ses heures, elle entame toujours 40 projets en même temps. Entre les rénos, le boulot et la gestion de 2 toddlers, elle saura trouver quelques minutes pour nous parler de l'univers qui l'entoure.